Tout l'or du Glaude !

Acte I

A la campagne, chez le Glaude François.

Le Glaude

Aujourd'hui, c’est vendredi 13. Je vais jouer une grille de loto, chercher un trèfle à quatre feuilles, croiser les doigts toute la journée, et mettre un fer à cheval au-dessus de ma porte. 
Mais avant, prions ! 
Seigneur tout puissant, mon beau seigneur, mon tout grand, mon tout précieux… 

Gertrude

Le Glaude ! 

Le Glaude

Arrr ! 

Gertrude

Le Glaude, cesse donc tes rêveries ! Le facteur te demande. 

Le Glaude

Ah, le facteur… Des lettres ! Oh non, dis-lui qu’aujourd’hui,  je suis malade. Il est hors de question que je tombe sur une facture un jour comme celui-ci. 

Gertrude

Et bien, va donc lui dire toi-même ! Le voilà qui arrive. 

Le Glaude

Oh non...

Au facteur.

Ah, ça ne va pas. Ah, je souffre, je souffre. 

Le facteur

Qu’avez-vous donc, Le Glaude ? Vous gémissez ?

Le Glaude

Oui, mon postier, je ne peux vous recevoir, j’ai quelques coliques. 


Il lâche un gaz.

Le facteur

Ouh don, qu’avez-vous mangé ? Vindiou ... Ça fouette, ici ! 

Le Glaude

Oui, partez, partez sinon vous risqueriez de vous asphyxier...       

Il lâche un autre gaz.

Le facteur

Oui, je pars. 

Le Glaude

La prochaine fois, je mangerai de la soupe aux choux,  pour qu’il déguerpisse plus vite que ça ! 

Le facteur

Oh, excusez-moi, Le Glaude, je reviens car j’avais oublié avec vos... Le principal... Voici pour vous...

Le Glaude

Oh, non, non, non, pas aujourd'hui ! Reprenez cette lettre avec vous, on verra ça demain. Aujourd'hui, ça ne va pas du tout...

Le facteur

Non, demain la poste sera fermée... Nous célébrerons Le Sauveur du village. Je vous laisse votre lettre ici. Vous l’ouvrirez dès que vos intestins iront mieux... Prenez soin de vous, Le Glaude ! 
 

Le Glaude

Vade retro satana… Qu’est-ce qu’il a besoin de m’apporter du courrier, on va encore me réclamer des mille et des cents... 

Regardant la lettre.

Qu’est-ce donc ça ? Mais, c’est l’écriture de ma fille...
Gertrude, Gertrude, regarde ça !

Gertrude

Elle fait un pas en arrière à cause des odeurs nauséabondes.

Ouch, vindiou, mais que s’est-il passé, ici ? 

Le Glaude

Rien, rien, c'est le facteur… Regarde plutôt ça ! 

Gertrude

Oh, une lettre de notre fille ! Mais, cette lettre est à ton nom. Ouvre-la ! 

Le Glaude

 Il lit à voix haute.

 « Mon cher père,
Il me faudrait une dote de deux mille écus, pour me marier. 
Votre fille bien aimée, 
Clémence » 
 
Hein ? Non mais, lis moi ça, Gertrude !

Gertrude

 « Mon cher père. Il me faudrait une dote de... » 

Le Glaude

 Non mais, quelle fille immonde avons-nous là ! 

Gertrude

« Deux mille écus, pour me marier. » 

Le Glaude

 Ahhh ! Arrr !
 
Un gaz  lui échappe.

Gertrude

Oh, Le Glaude, mais… C’est donc bien de toi que viennent ces odeurs... 

Le Glaude

 C’est que je suis contrarié. 

Gertrude

Tu vas te rendre auprès de ta fille, et voir si son futur mari sera un bon époux. 

Le Glaude

Quoi ? Et tu veux que je lui donne deux mille écus ? 

Gertrude

Va déjà voir ta fille, Le Glaude ! 

Le Glaude

J’y cours... 

Le Glaude part chez sa fille Clémence. Il est suivi discrètement par sa femme, qui se cache dans l’armoire de sa fille pour écouter ce qu’ils se disent.




La pièce complète est à découvrir dans le Tome 1

Toutes les pièces du Tome 1
Le voleur de petits pains
La Princesse Mode
Le monde merveilleux de la nuit
Tout l'or du Glaude !
Mika et le vieux guerisseur


Retour aux extrais du Tome 1
Connexion